icon

8 °C

min: 8 °C

max: 9 °C

Show more

  • Rain Volume: 0 mm
  • Clouds: 100 %
  • Pressure: 1019 hPa
  • Wind Speed: 1 m/s from North
  • Measure Timestamp: 06.10.2020 - 11:25
Retour

Vaccination Covid 19 dès le 18 janvier 2021

18.01.2021

Vaccination Covid 19 dès le 18 Janvier 2021

 

Communiqué de presse de la Préfecture 05

 

Afin d’accélérer la campagne vaccinale en France, quatre centres de vaccination ont été mis en œuvre dans le département des Hautes-Alpes, à la salle du Prorel de Briançon, au centre hospitalier d’Embrun, au CMCL de Gap et centre hospitalier Buëch-Dévoluy de Laragne-Montéglin, afin de mailler l’ensemble du territoire et permettre à chacun, quand il sera temps, de venir se faire vacciner contre la Covid-19.

 

« Ces nouveaux vaccins protègent des formes les plus graves et ceux qui les développent sont les personnes qui bénéficient en premier de la vaccination », Jean CASTEX, le Premier Ministre le 14 janvier 2020.

Ainsi dès le 6 janvier dans les Hautes-Alpes la vaccination contre la Covid-19 a concerné les résidents des établissements accueillant des personnes âgées et résidents en services de longs séjours (EHPAD, USLD …), les personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suites et de réadaptation, ainsi que celles en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants.

Afin de protéger tous les plus vulnérables, la vaccination a concerné également dès début janvier les personnes en situation de handicap vulnérables hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisées, les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables), les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans et / ou des comorbidités.

« Une nouvelle étape s’ouvre, avec la vaccination grand public qui va progressivement, jusqu’à l’été, concerner l’ensemble de la population », Martine CLAVEL, préfète des Hautes-Alpes.

Dès le 18 janvier 2021, tous les plus de 75 ans ont la possibilité de prendre rendez-vous pour se faire vacciner, mais également toutes les personnes, quel que soit leur âge, qui ont des pathologies sévères (cancer en cours de traitement par chimiothérapie, insuffisance rénale, transplantation d’organes, trisomie 21, maladies rares, etc.).

 

Comment prendre rendez-vous ?

Il est possible de trouver l’ensemble des centres de vaccinations sur le site internet Santé.fr et l’on peut ainsi prendre directement rendez-vous en ligne. Il est aussi possible d’utiliser l’application ou le site Internet de la plateformeDoctolib qui a été agréée par l’État. Pour les personnes ne pouvant utiliser les outils informations, le Gouvernement a mis en place un numéro vert : le 0800 009 110.

Il est inutile de se rendre directement dans l’un des centres de vaccination du département.

Lors de chaque prise de rendez-vous, un second sera automatiquement proposé pour le rappel. Les stocks sont constitués pour garantir cette deuxième injection.

Pour les personnes de plus de 75 ans ne pouvant se déplacer, notamment qui bénéficient déjà de soins à domicile, il sera possible de bénéficier d’une vaccination à domicile.

Comment se déroule vaccination ?

Au centre de vaccination, un médecin ou tout autre soignant, avec une forte mobilisation des médecins et infirmiers libéraux et hospitaliers, vous posera quelques questions ou vous fera remplir vous-même un questionnaire simple visant à vérifier que vous pouvez être vacciné normalement : Avez-vous eu le COVID au cours des 3 derniers mois, avez-vous été vacciné contre la grippe ces 3 dernières semaines, souffrez-vous d’allergies graves, avez-vous de la fièvre ou d’autres symptômes, avez-vous été en contact avec un cluster très récemment, etc ?

Ensuite, la personne sera invitée à se faire vacciner directement par un médecin ou un infirmier. Il s’agit d’une injection intramusculaire, dans l’épaule le plus souvent, comme la plupart des vaccins.

Puis, la personne sera invitée à rester 15 minutes sur place par mesure de sécurité.

Le vaccin ne protège pas de la contagion

En l’état des connaissances, les vaccins aujourd’hui disponibles ou en cours de développement réduisent la sévérité des symptômes, mais la réduction de la contagiosité est incertaine.

C’est pour cela qu’il est recommandé de poursuivre le respect des gestes barrières, même lorsque l’on est vacciné.